Proveysieux

logo du site
  • Proveysieux

Accueil du site > Evénements > Voeux du Maire

Voeux du Maire

Voeux du maire pour l’année 2017 :

Merci à vous d’être venus nombreux à cette traditionnelle manifestation de la vie communale, pour ce moment républicain convivial que sont les vœux du maire.
C’est toujours avec beaucoup de plaisir que les élus et moi-même, nous vous accueillons à Proveyzieux où il fait bon vivre, car une cérémonie des vœux est toujours un temps fort de contacts, un moment de rencontres, d’échanges et de réflexion entre les habitants du village et d’ailleurs, les élus et les notables.

Aujourd’hui, les vœux sont l’occasion de dresser le bilan 2016, d’exposer les objectifs visés et d’évoquer la vie de la commune et de l’intercommunalité.

Avec mes collègues élus, dans leurs grades et leurs qualités, dans leur diversité, puisque les différences sont acceptées, nous recherchons tous ensemble un consensus d’intérêt général plutôt que d’alimenter des batailles d’intérêts particuliers.
Je les remercie pour leur travail, leur implication, leur disponibilité, leurs compétences, leur dévouement et leur loyauté ; un soutien que je peux apprécier au quotidien.

2016, une nouvelle année funeste qui vient de s’écouler…
Commencée dans le sang avec des attentats terroristes perpétrés partout dans le monde, elle s’est achevée par de sombres événements ; une année qui laisse, une fois de plus, un goût amer derrière elle…
En France, le 14 juillet, jour de la Fête Nationale, un terroriste fonce dans la foule au volant d’un camion sur la Promenade des Anglais : 86 morts, 286 blessés.
Quelques jours plus tard, dans l’église de St-Etienne-du-Rouvray, au cours d’une messe, 2 islamistes munis d’armes blanches prennent plusieurs personnes en otage ; un prêtre est sauvagement égorgé, un paroissien blessé.
En mars, des attaques islamiques frappent la Belgique. 2 attentats suicides à l’aéroport de Bruxelles et l’explosion d’une bombe dans le Métro font 34 morts et 340 blessés.
Le 19 décembre dernier, un camion fonce dans la foule au marché de Noël de Berlin ; bilan : au moins 12 victimes et 48 blessés.
Et, dans la nuit de la St Sylvestre, terrible attentat dans une boîte de nuit à Istamboul…
Un terrorisme qui secoue les démocraties.

* Concernant notre commune, en investissement, de grosses dépenses en 2016 : là, je vois déjà le sourire de certains maires ici présents, du député et conseiller départemental, de la sénatrice, et le tien, Christophe, vous qui êtes habitués à brasser des sommes considérables ; Président, ton grand argentier, Raphaël Guerrero, sourirait aussi avec bienveillance ! Mais nos budgets ne sont pas les mêmes...

- Il y a eu la réfection du sol du gymnase pour un montant de 12 200€ ; réfection plus que nécessaire. Le sol souple posé lors de la construction du gymnase, de mauvaise qualité, avait déjà fait l’objet d’une réfection partielle en 2008, alors que la décennale de l’entreprise courait encore. Son entretien difficile était un "calvaire" pour les agents.
Aujourd’hui, c’est chose faite : la pose d’un sol de qualité par une entreprise spécialisée.
Après la mise en place de stores au début du mandat précédent, la reprise des plaques de placo-plâtre qui avaient bougé, en 2013, et la peinture des murs,également en 2013, le gymnase a fait "peau neuve". Et c’est tant mieux, car il est très utilisé par les scolaires, les associations, et pour les manifestations diverses sur la commune.

- Le camion communal a été remplacé ; coût : 26 340 €, camion d’occasion, bien entendu ! Une dépense, véritable épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes depuis plusieurs années … mais un outil indispensable au travail de l’employé communal.

- Le photocopieur a rendu l’âme : son remplacement nous a coûté 6 900 €.

- Proveyzieux "chouchoute" toujours autant son école et ses 57 enfants scolarisés ; un village sans école est un village sans âme !
§ achat de 10 tablettes tactiles (2 000 €), de jeux pour les TAP et la garderie périscolaire.
§ embauche d’un agent supplémentaire pendant la pose méridienne. Nous ne lésinons pas sur l’encadrement des enfants au cours des différentes activités relevant de la responsabilité de la mairie.
§ des élus de la commission scolaire ont entamé une réflexion et une action pour diminuer le bruit à la cantine pendant les repas. Une visite in situ a eu lieu mercredi soir. Les choses avancent...

* Proveyzieux n’est plus la petite commune tranquille "des Autrefois", comme disaient nos Anciens…
2 tentatives d’effraction à l’atelier communal à Pomarey… l’une en juillet et l’autre en septembre dernier à la voiture bélier…
Résultat : des réparations de la porte remplacée en 2015 et à chaque effraction, une franchise de 700 € !!
En 2016, nous avons déboursé 7651 €.
Pas de vol de matériel l’an passé, puisque mis sous haute protection !
Car il faut dire que depuis décembre 2014, l’atelier a été … "visité", si je puis dire, 4 fois… dont 2 avec vol de matériel, plus une effraction à la mairie et mon bureau mis à sac… À chaque fois, franchise et retenue de vétusté...
Autant dire que la sécurisation avec pose d’alarme est en cours… et bien engagée...

* Fin 2016, nous avons préparé le dossier relatif à la réfection de la toiture et zinguerie de l’école "type Jules Ferry", bâtiment emblématique de la commune, d’une valeur patrimoniale indéniable, inauguré le 19 octobre 1884. Le cachet architectural sera conservé. La pose d’une sous-couverture isolante sous les tuiles, contribuera à renforcer l’isolation existante, et donc, à réaliser des économies d’énergie.
"L’argent, c’est le nerf de la guerre" ; chaque élu ici présent, le sait bien… et pour l’instant, nous allons "à la pêche aux subventions"… Les travaux sont prévus pour l’été 2017.

* Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS), obligatoire dans notre commune qui a un Plan des Risques Naturels (PPRN) approuvé par la préfecture depuis octobre 2000, un PCS en rade depuis plus de 10 ans... est en voie d’aboutissement… C’est l’association ACTI qui est en charge du dossier, comme à Mt-St-Martin et dans d’autres petites communes. Enfin, les Préfets successifs ne me remonteront plus les bretelles !...

2016 fut une nouvelle année de transition après le passage en Métropole.
Il a fallu continuer à intégrer la redistribution des missions, tant sur le plan budgétaire qu’au niveau des compétences transférées.
Des procédures complexes, dont la lisibilité n’est pas toujours évidente, surtout pour les usagers et les administrés, se sont mises en place et ont sollicité l’attention des services et des élus.
L’accent a été mis sur la continuité du service public auprès de nos concitoyens ; c’est ce à quoi nous nous sommes attachés.
La mairie est, et restera, le maillon essentiel de proximité.

Des transferts de compétence, donc, mais qui ne se sont pas faits sans âpres discussions au cours de nombreuses et longues réunions très chronophages !

* "Faire Métropole", c’est transférer un certain nombre de compétences . Pour mémoire, sont devenues compétences métropolitaines au 1er janvier 2015 : l’eau potable, la création et l’entretien simple de la voirie, les réseaux d’eaux pluviales, les bornes à incendie, la distribution publique d’électricité (pour Proveyzieux, nous relevons du SEDI). Notre commune n’est pas concernée par la compétence "économie", ni par le chauffage urbain.
Aucun changement concernant l’assainissement, non collectif chez nous, déjà compétence de l’ex CCBSC.
Fin 2015-2016, les ouvrages d’art de voirie (ponts et murs de soutènement…) ont été recensés sur chaque commune de la Métropole par un bureau d’études.

Qui dit transfert de compétences, dit, en face, transfert de charges, travail de la Commission Locale de l’Évaluation des Charges Transférées (CLECT, dans notre jargon) ; travail laborieux s’il en est un, qui soulève souvent bien des polémiques… car, transférer des compétences, c’est une chose, mais il faut aussi donner à la Métro les moyens financiers de les assumer et de faire aussi bien que ce que les communes faisaient en matière de service public rendu aux administrés.
Pour notre commune, le transfert des ouvrages d’art de voirie, s’accompagne... si je puis dire, d’une diminution de nos attributions de compensation de 380 € pour 2016, avec une revoyure à la hausse en novembre 2017.
Pour l’année qui vient de s’écouler, nos AC définitives versées par la Métro, s’élèvent à 46 642 €.
Le conseil municipal a adopté le rapport de la CLECT 2016 le 14 décembre dernier.

* Le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal), piloté par la Métropole, doit être finalisé le plus rapidement possible pour être approuvé au plus tard le 31 décembre 2019 ; faute de quoi, caducité des POS et fragilisation des PLU non conformes à la loi Grenelle ; bon nombre de communes de la Métro (dont Proveyzieux) reviendront au RNU, beaucoup plus contraignant.
Yannick Ollivier, vice-président à l’aménagement du territoire, s’attache tout particulièrement à tenir ces délais très serrés.
Le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durables) du PLUi, étape nécessaire à l’élaboration dudit PLUi, a été débattu en conseil municipal le 10 novembre dernier.
Le PADD est le fruit d’un large travail participatif avec l’ensemble des élus métropolitains et des représentants des communes ; 5 séminaires ont eu lieu (5 samedis), un outil de participation en ligne a été mis en place (Carticipe, qui a rencontré un vif succès – 4 contributions pour Proveyzieux) ; des ateliers publics sur les différents territoires de la Métro, des temps de travail avec les urbanistes et l’élaboration des livrets communaux ont complété ces échanges.
Nos encouragements à Yannick Ollivier pour la suite des événements…

* En 2016, Proveyzieux est devenue "commune apaisée", généralisant la vitesse à 30km/h sur toutes les routes ex-communales et sur des tronçons de la RD 105 particulièrement dangereux et potentiellement accidentogènes.

* Le projet de piscine intercommunale qui sera implanté à Fiancey à St-Égrève, avance bien.
Le Président du SIVOM pourra vous en parler tout à l’heure.

* Autre réalisation d’importance en 2016 sur la commune : le projet de construction d’un four à pain communal a vu le jour ; projet initié par les associations.
Un four à pain traditionnel est vecteur de création de liens sociaux et de convivialité entre toute la population, enfants, jeunes, adultes et anciens. Garant de la conservation des traditions, de la valorisation de la consommation et du produire locaux, c’est un centre d’animation au sein de la commune.
Le Comité des Fêtes, maître d’ouvrage dans ce projet, a reçu l’appui financier du Département, de la Métro et de la commune, mais aussi l’aide et le soutien des associations et de bénévoles ; un projet fédérateur, dont les acteurs peuvent être fiers… qu’ils en soient ici vivement et chaleureusement remerciés ! Désormais, la mairie gère ce nouveau local communal, qui sera, je le souhaite, un moyen supplémentaire de "faire la fête" à Proveyzieux...
Il est de tradition à Proveyzieux que les associations et les bénévoles soient acteurs de grands projets sur la commune. Pour mémoire, je n’en citerai que 2 : en 1966, l’implantation du téleski de Planfay, à l’origine de l’Amicale (dont j’ai été la première secrétaire, alors jeune fiancée) ; et la rénovation et l’embellissement de l’église de 1990 à 1994, qui a généré un grand élan des Proveyzards pour la sauvegarde d’un bien de notre patrimoine commun.

Au nom de la commune, je tiens à féliciter et à remercier les associations nombreuses et dynamiques qui œuvrent tout au long de l’année pour proposer à nos concitoyens activités et animations diverses ; nos remerciements iront aussi, aux 3 bibliothécaires bénévoles et à l’animatrice "jeux et contes" pour tous les mercredis après-midi passés avec les amateurs de lecture et de culture, jeunes et moins jeunes.
Je souhaite que le tissu associatif dense de Proveyzieux perdure en 2017, car la vie dans notre village est fort riche et rythmée par de nombreuses rencontres, manifestations et fêtes !

Merci également aux employés communaux pour leur travail, leur dévouement et leur professionnalisme : Isabelle Lailheugue, secrétaire de mairie ; Émilie Durand, Blandine Turloni, Fatima Dobrilla, Nicolas Raffin, Inès Dobrilla, qui travaillent à l’école : assistance en classe maternelle, accompagnement dans le bus scolaire, animation des TAP, de la garderie périscolaire du matin et du soir, qui assurent la cantine, et le ménage des bâtiments communaux. Enfin, Eric Corso, au service technique, agent polyvalent s’il en est un.
Chacun d’entre vous contribue à la bonne marche de la commune.

Les membres du CCAS sont toujours très actifs, sous la houlette de la dynamique vice-présidente, Évelyne Tournoud ; je salue, donc, Évelyne, Alexandrine Sylvestre, Arlette Chanas, Amandine Gaude, Cyril Domenech, Blandine Turloni, Florine et Serge Braymand pour leur implication lors des rencontres intergénérationnelles que sont le goûter des Anciens, l’apéritif des conscrits, le repas de Noël des Aînés, la distribution des colis.

Bienvenue aux nouveaux habitants récemment installés dans notre belle commune.
Je vous invite à partager l’histoire de notre village, ses traditions, ses projets, sa vie associative et culturelle.

Au nom de mon conseil municipal, je vous présente à tous, petits et grands, mes meilleurs vœux de bonheur et santé pour 2017 pour vous et tous ceux que vous aimez.
En cette année d’élections, présidentielles et législatives, que chacun d’entre nous puisse exprimer librement ses convictions, car le droit de vote, cher à nous tous, est bien l’une de nos valeurs républicaines, l’un des fondements de notre démocratie. Voter, c’est aussi un devoir...
Je souhaite à notre commune, modeste, mais Ô combien privilégiée, qu’elle garde son dynamisme, sa qualité de vie dans son site exceptionnel, dans son écrin de verdure et de montagnes, qu’elle garde son identité et son authenticité dans cette grosse intercommunalité qu’est la Métro ; qu’elle y trouve et y fasse sa place, tout en restant le Provezieux que nous aimons !
Gardons à l’esprit que la commune est le premier service public de proximité !
Ne laissons pas disparaître ce joyau !

Belle et bonne année à toutes et tous !

Le Maire, 

Christiane RAFFIN



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF